L’importance de l’écoute

Écouter est une compétence essentielle pour comprendre bien des choses. Mais « écouter » c’est quoi au juste ? S’écouter soi ? Écouter les autres ? Comment et pourquoi le faire ?

Dans le fait d’écouter, il y a surtout la notion de non-jugement et c’est en ça que l’exercice devient compliqué. Nos croyances et nos valeurs sont tellement ancrées en nous que ne pas juger l’autre, ou même ne pas se juger soi par rapport à une situation, exige un travail de longue haleine et de l’entraînement.

Beaucoup de difficultés pourraient être résolues dans le simple fait de s’écouter les uns les autres. Si nous décidons d’écouter les personnes qui nous entourent cela ne veut pas nécessairement dire que celles-ci en feront autant à notre égard. Toutefois, peu importe. Le principal est qu’en faisant cette démarche nous incitons l’autre à se remettre en question ou tout simplement nous lui permettons d’aller mieux. Il n’y a nul besoin de le prouver, quand une personne se sent apaisée, l’ambiance s’en ressent aussi et c’est un gain pour tout le monde.

Écouter l’autre requiert du temps, de la patience et de la bienveillance. Quand une personne s’exprime, nous avons tendance à vouloir la couper pour lui exposer notre point de vue ou encore s’empresser de la conseiller pensant que nous avons LA solution. N’étant pas dans la situation de notre interlocuteur et n’ayant pas la même personnalité, la tâche s’avère plus complexe. Quand on dit « écouter » il s’agit là de ne pas interrompre l’interrogé(e) dans son récit pour qu’elle ou il puisse se sentir pleinement à sa place, entendu(e) et respecté(e). Parfois, il peut arriver de penser que l’individu est trop « bête » pour comprendre. Finalement, l’inculte ne serait-ce pas celui ou celle qui se permet la critique ? En effet, cela reviendrait à dire que l’écouteur est le bon pensant qui sait tout mieux que les autres. Évidemment, il nous est tous arrivé de penser cela un jour, sans même y faire vraiment attention et c’est aussi en cela que le travail commence. Comprendre que notre éducation et notre vécu ne sont pas les mêmes aident à être plus attentionné.

Lorsque la personne a pu vider son sac, il nous est alors donné la possibilité d’exprimer ce que l’on en pense tout en rappelant que ceci n’est qu’un avis. C’est en échangeant par la suite qu’on peut faire avancer des choses.

L’écoute peut se faire sur le long terme, c’est-à-dire sur des jours, des semaines, des mois… Cependant, un déclic fait son cheminement et il vaut la peine de maintenir le cap. Il est vrai qu’il faut avoir le temps pour cela. Chacun a fait sa journée, connaît ses propres difficultés et recevoir les problématiques d’un tiers peut devenir rapidement une corvée. Il faut pouvoir déployer une certaine énergie que nous n’avons pas toujours au moment voulu. Et c’est là qu’il est important de s’écouter soi pour que cette écoute soit productive pour chacun. Si vous êtes fatigué(e)s, il est préférable d’éviter de vouloir faire sa bonne action dans l’instant. De toute évidence, celle-ci sera un fiasco puisque vous n’êtes pas d’humeur. En revanche, proposer un moment ultérieur à la personne lui fera prendre conscience qu’elle est considérée et vous, vous n’aurez pas l’impression de vous en être désintéressé(e).

Dans le fait de s’écouter soi, ce n’est pas seulement reporter un rendez-vous mais aussi de vraiment se soucier de nous en tant que personne à part entière. C’est savoir s’octroyer du temps pour faire le vide et c’est également ne pas se juger. On peut avoir une tendance à se dire qu’on a été stupide à propos d’un sujet, que l’on n’aurait jamais dû faire ci ou ça, que l’on a été inconscient. C’est là qu’il faut savoir se dire stop. Nous avons tous le droit de faire des erreurs et je dirais presque le devoir car c’est en se trompant que l’on apprend. Nous ne sommes pas tous nés « Saint » ou que sais-je. Nous sommes là pour apprendre. Échouer fait donc partie du processus de la vie pour en comprendre son sens et son intérêt. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il faut balayer tous nos manquements en se disant qu’après tout c’est normal, nous ne sommes que des humains… En tant qu’humain, justement, notre intelligence nous permet de nous dire que nous éviterons de les réitérer et qu’il n’est jamais trop tard pour essayer d’arranger les choses et demander pardon.

Écouter est une pratique utile dans tous les domaines. Vos proches vous ont peut-être d’ailleurs déjà dit : « mais quand vas-tu écouter ce qu’on te dit ? ». Écouter, ce n’est pas seulement être attentif à une personne en difficulté mais c’est aussi prendre en compte ce qu’un individu a à nous apporter et ainsi pouvoir s’ouvrir l’esprit. Il n’y a pas qu’une façon de bien faire les choses mais plusieurs ; alors écoutons nous les uns les autres pour avoir la satisfaction d’avoir été utile mais aussi de grandir intellectuellement de jour en jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s