Où puiser l’énergie et comment la mettre à contribution dans ce monde ?

Si vous deviez choisir un symbole pour vous représenter, lequel serait-il ?

J’aime la symbolique du soleil qui, pour ma part, représente l’optimisme, la lumière.

Ce soleil symbolise à mon sens l’énergie… L’énergie pour contribuer à rendre ce monde plus solidaire. Chaque jour à travers les réseaux, la télévision, les journaux, les conversations avec les autres, je constate que la solidarité existe et celle-ci doit devenir contagieuse. Remarquez-vous comme la solidarité peut nous faire vibrer, nous faire rayonner ? Ressentez-vous une forte émotion, une émotion de bien-être et de satisfaction après être venu en aide à quelqu’un qui vous a souri en retour ? On se sent utile, reconnu et on a davantage envie d’aider n’est-ce pas ? Aujourd’hui avec le Covid-19, pour celles et ceux qui applaudissent, chaque soir, depuis leurs fenêtres le personnel médical, sentez-vous cette joie, cet élan d’amour lorsque vous soutenez ceux qui sont au front ? Les agents hospitaliers en retour, le disent, ils sont très touchés et retrouvent de l’énergie pour se surpasser alors qu’ils sont à bout.

Carl Gustav Jung (médecin psychiatre) disait : « Tu veux un monde meilleur, plus fraternel ? Eh bien, commence à le faire : fais-le en toi et autour de toi, fais-le avec ceux qui le veulent. Fais-le en petit et il grandira. »

Il y a des choses terribles qui se produisent sur cette Terre. Exercer la politique de l’autruche et éviter de porter son regard dessus ne contribuera pas au changement du monde. C’est pourquoi il est important d’avoir conscience de ce qui se passe autour de nous. Mais il faut garder cette lumière en nous, cette positivité pour donner le meilleur de soi et oser mettre des actions en place avec des personnes qui partagent la même envie.

Dans une vidéo, sur Youtube, présentée par Lilou Macé, Ervin László, philosophe et Prix Nobel de la Paix en 2004 et 2005, dit qu’à partir du 21 décembre 2012 (date interprétée par les Maya comme étant la fin du monde) les choses changent fondamentalement et nous allons revoir notre manière de penser puisque cela se transforme dans le champ de la Terre. L’alignement planétaire est en train de changer et modifie alors le magnétique du soleil. Le philosophe ajoute dans cette interview que nous sommes dans une nouvelle phase, ce qui signifie que toute notre situation cosmique est un point de transition. À ce moment-là, la question posée par le philosophe est : « Est-ce que les gens vont se réveiller le lendemain en réalisant que ça a changé ou est-ce que cela va prendre des semaines, des mois, des années ? Ça, nous n’en savons rien ».

Lorsque Lilou Macé demande au philosophe : « Quel monde en 2020 pouvons-nous réaliser et en 2032 ? », Ervin László répond qu’il y a très peu de limite car nous avons toute l’énergie dont nous avons besoin. Celle-ci nous est envoyée depuis le soleil. Dans cette vidéo, il nous invite à nous en servir davantage car nous sommes en mesure de recycler tout ce dont nous avons besoin pour la vie, nous pouvons distribuer ce que nous produisons pour que 7 milliards de gens puissent prospérer, pas seulement survivre mais prospérer.

Selon le nominé du Prix Nobel de la Paix, tout est possible, c’est à nous d’utiliser nos pouvoirs, nos ressources, notre savoir d’une manière qui amène des bienfaits à tous et plus seulement à quelques-uns. Il nous faut être au service de cet univers incroyable.

Alors rassemblons nos forces, notre énergie pour innover tous ensemble ! Ainsi chacun trouvera sa place dans ce monde tout en contribuant à son changement. Soyons fiers et solidaires !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s