Chiara et l’art de donner vie à ses projets

Le projet de Chiara est né lors d’un repas partagé dans un parc, en été avec des habitants de la ville d’Ivry-sur-Seine. Les moments de convivialité proposés par la ville la réjouissent car ils créent du lien, de la solidarité. Chiara imagine alors très bien dans sa tête une cuisine fermée où les gens pourraient se retrouver, échanger et partager des recettes et des expériences de vie. Mais à cet instant, elle est loin de savoir comment son idée pourrait prendre forme. Jusqu’au jour où Chiara tombe sur un article évoquant la campagne d’investissement de la mairie qui propose un budget participatif de 400 000 euros. Les citoyens peuvent par ce biais proposer des projets individuels ou associatifs. Automatiquement, Chiara fait le lien et projette d’occuper des locaux vides du centre commercial de la ville pour proposer une cuisine partagée. Elle envisage de créer une association où les adhérents prendraient à leurs charges, de par leur adhésion, les frais liés à l’entretien des locaux (eau et électricité).

Quelques jours après avoir déposé son projet, la mairie la contacte en s’excusant d’être contraint de le rejeter. Une partie du budget étant hors investissement celui-ci ne répond pas aux conditions d’éligibilité. Toutefois, la mairie la met en relation avec l’association Le Passage, avec laquelle elle pourra collaborer pour mettre en place son idée. Cette association a en effet proposé un projet similaire dans le cadre du budget participatif et Chiara peut le rejoindre.

En mai 2019, Chiara rencontre les trois femmes qui œuvrent pour l’association. L’une est graphiste et les deux autres sont chargées de production et accompagnent les projets d’artistes au sein de la ville. Une quatrième personne leur vient également en aide, Stefan Shankland, créateur de l’association à l’origine.

Chiara se joint à l’équipe en tant que bénévole. La cuisine existe déjà, au sein d’un atelier d’artiste, situé dans un passage piéton (passage Hoche), au milieu d’une ZAC et à côté d’une cité.

L’association avait auparavant proposé plusieurs ateliers aux habitants afin d’échanger sur l’évolution qu’ils souhaitaient donner au quartier. Le budget participatif permet, in fine, la restauration de la cuisine en tant qu’espace convivial, ouvert sur le quartier.

La cuisine est installée dans un container. Le lieu comporte un atelier, un bureau et deux terrasses sur les toits, Le terrain avait été donné par le promoteur de la ZAC afin qu’ils en fassent un espace original.

L’été dernier, après le confinement et jusqu’à mi-septembre, le collectif ÇAVAPU (Créer, Animer, Valoriser des Alternatives et Pratiques Urbaines) vient en aide à l’association. Les membres récupèrent alors d’anciens matériaux et proposent des ateliers participatifs aux habitants pour leur apprendre à restaurer du mobilier et installer ensuite ceux-ci dans la cuisine.

Lors de la journée du patrimoine, l’association inaugure le lieu. L’entrée est libre et l’équipe fait appel à un cuisinier des écoles à la retraite, qu’elle rémunère. Les participants peuvent se retrouver dans la cour intérieure protégée par du plexiglas. En raison de l’épidémie, l’atmosphère est moins idéale pour faire des rencontres mais une trentaine de repas sont servis ce jour-là. Un monsieur conteur est présent dans l’assemblée, il raconte, de manière complètement improvisée, des histoires comportant une morale. Chacun l’écoute avec attention. À ce moment, une ambiance chaleureuse se tisse davantage.

Depuis, il y a eu le reconfinement et les trois femmes qui portaient l’association au préalable sont parties. Désormais, Chiara et l’artiste tentent de perpétuer la dynamique de l’animation et souhaiteraient pouvoir recruter un agent de service civique. Pour le moment, les activités sont fermées au vu de la crise sanitaire mais ils espèrent de tout cœur pouvoir rouvrir au printemps prochain. Ils désirent faire venir des gens qu’ils ne connaissent pas afin de réunir la population du quartier, échanger autour d’un verre ou discuter de recettes. L’idée ? Créer du lien, rassembler et divertir dans une ambiance bienveillante et chaleureuse.

En juin dernier, Chiara tombe sur une annonce concernant un appel à projets du Val de Marne. Cette fois, les parcs sont à l’honneur car il s’agit de les réaménager. Chiara, l’âme d’une innovatrice, propose par ce biais de réaménager une aire de jeux à eau à Ivry-sur-Seine, qui est un peu vétuste et glissante. Ce lieu à l’arrêt est pourtant fort agréable l’été lorsque les températures sont particulièrement élevées et que les enfants ont besoin de fraîcheur.

Les projets proposés font l’objet d’un vote. Chiara explique le sien via les réseaux sociaux et des affiches qu’elle dépose dans l’aire de jeux.

En septembre 2020, Chiara a la joie d’apprendre que son projet est soutenu par une centaine de personnes et que celui-ci est donc retenu.

Chiara est une personne engagée qui a pour plaisir de mettre son ingéniosité aux services des autres.

Merci à Chiara pour son touchant témoignage et pour son engagement citoyen qui profite à tous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s