Le thème astral de l’animal

« Les animaux, ils sont tous beaux », me dit l’enfant qui ne sait pas encore le sort qui les attend.
Petite, quand la vérité m’est apparue, je suis tombée des nues.
Tout de suite, je ne vais pas lui révéler toutes nos atrocités.
Je garde mes réponses secrètes, m’interrogeant dans ma tête…

« Le cochon, il vit dans la boue toute sa vie ? », me demande-t-il avec son regard infantile.
Je n’ose pas lui répondre que dans le cochon tout est bon.

Il continue : « Regarde au loin ! Un cheval ! Crois-tu, qu’à lui aussi, il lui arrive d’avoir mal ? ». Il est voué à être monté. Parfois, il fait des courses, et il permet à certains de remplir leurs bourses.
Prend-on le temps de l’observer et de l’apaiser quand on sait qu’il va finir en steak haché ?

« J’aime bien le chant matinal de notre animal emblématique, le coq ». Si je lui dis qu’il s’accompagne d’une sauce au vin, j’ai peur qu’il suffoque.

« Qu’il est drôle ce singe ! ». Il ne sait pas que pour des expériences scientifiques, on lui triture les méninges…

« Je n’aime pas les serpents… C’est méchant ! ». C’est vrai qu’il fiche la pétoche, mais on ne va quand même pas leur mettre un coup de pioche parce qu’on les trouve moches. D’autant que l’industrie pharmaceutique s’intéresse à leur venin pour guérir quelques maux de l’être humain.

« Heureusement qu’il est en cage ce tigre, t’imagines s’il nous mange ? ». Sa place est dans la savane, mais apparemment il n’y a personne que ça dérange.

« Qu’il est énorme ce buffle ! ». Il a eu la chance d’avoir fait autant de bornes pour éviter qu’on le décorne… Ses défenses ont quelques fois fait l’objet de récompenses.

« Les rats sont sales ! ». C’est peut-être eux qui, comme les pigeons, vont finir par nous mettre à mal. En attendant, dans les laboratoires, on teste sur eux des produits qui on l’espère, pourront nous sauver la vie.

« La chèvre elle bêle, comme si elle voulait me donner de ses nouvelles… ». Ou peut-être te dire que son propriétaire est plein de colère. Que dans son élevage laitier, il ne fait pas de quartier et qu’il lui a possiblement retiré son bébé.

« J’aimerais tant avoir un chien ! Ils sont si câlins ! ». Et dire que certains les mettent à la rue ou les enferment dans un coin…

« C’est apaisant d’entendre ronronner le chat ». Il est arrivé qu’on lui arrache sa peau pour rendre plus doux quelques manteaux.

« Ça existe les dragons ? » Non… Si cela avait été le cas, nous aurions fait en sorte qu’ils soient en voie d’extinction.

Devons-nous tous finir végétariens pour enfin faire le bien ?

Certes, c’est le cycle de la vie qui est ainsi…

Pourtant, quelle offense de procurer tant de souffrances…

Il me semble qu’il serait temps de réviser nos manquements…

« Ont-ils eux aussi des émotions ? ». J’ai été dans l’affirmation…

Cela m’aurait tellement arrangée qu’il n’est aucune sensibilité pour me déculpabiliser.

Face à cette dure réalité, à tant de brutalités, j’ai eu envie de pleurer.

Puis, je me suis jurée qu’on allait se mobiliser pour faire évoluer nos mentalités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s