Ma chère Planète, notre inventivité arrivera-t-elle à te sauver ?

Ma chère Planète,

On ne cesse de me dire que tu es de plus en plus malade, et j’ai peur qu’un jour ce soit la dégringolade…
À force d’escapade, j’ai pris de nombreux moyens de transport, rejetant du gaz carbonique qui te causait du tort.
J’essaye de modifier mes habitudes, mais je reconnais que c’est parfois rude.
Tu sais, je fais attention au tri de mes déchets, mais ça n’empêche pas qu’ils se retrouvent sur tes côtes, que l’on rase tes forêts, et que l’on utilise toujours plus d’engrais.
Tous ces produits toxiques qui arrivent dans tes nappes phréatiques, c’est catastrophique…
Je réduis tant que je peux ma consommation d’eau, même si j’oublie parfois ce qu’elle vaut, une denrée rare au bas mot.
J’aimerais utiliser de moins en moins de papier, alors je travaille de plus en plus avec mon PC.
Et puis, j’ai découvert avec stupeur qu’on polluait avec les Data Center. En effet, pour pouvoir stocker nos données, il faut des locaux climatisés…

Je t’assure, je fais de mon mieux, car je crains qu’on joue à un jeu dangereux.
Le réchauffement climatique nous l’explique.
À la diligence de notre intelligence, notre manière de vivre il faut qu’on la repense.
Nous avons pris beaucoup trop de risques immenses…
Toutes ces tornades, ces tsunamis nous rappellent qu’on abîme ta vie…
Toutes ces explosions qui créent des radiations et fragilisent notre santé sur plusieurs générations…
Nos guerres vont-elles un jour connaître la cessation ?

Puisqu’à tout début il y a une fin, sommes-nous entrés dans une nouvelle ère sans lendemain ?
Je vais tenter de jouer les bons accords pour respecter ta faune et ta flore.
Je sais que si chacun y met du sien, nous pourrons faire en sorte que tu te portes bien.

Tout n’est qu’une question de volonté, alors je nous souhaite de nous réveiller pour que tu retrouves ta prospérité.

Nous n’avons pas toutes les solutions, mais certaines pistes de réflexion mériteraient d’être explorées et d’être mises en application.

Puisque nous nous disons être des génies, il ne nous reste plus qu’à espérer que les dirigeants et les grandes industries comprennent que tu n’as pas de prix.

Il faut du temps pour transformer nos comportements, et il m’est difficile de me prononcer personnellement sur la réalisation de nos engagements.

Mais à mon niveau, je te promets de faire de mon mieux pour respecter ton air, ta terre et tes eaux.

Au plaisir de te retrouver dans toute ton intégrité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s