Je suis vernis

Pour écouter le poème, cliquez sur : https://www.youtube.com/watch?v=Sg5l9kZilDM

Assise, j’observe le monde en marche.
Pour beaucoup, on dirait qu’ils attendent que Noé vienne les sauver avec son arche.
Ils ont envie d’être autre part, comme moi, c’est bizarre.
Sur un homme mon regard se pose. Ses écouteurs sur les oreilles, il chante, il danse, avec lui je me sens en osmose.
Je reste dans la retenue face à cet inconnu et je repars arpenter les rues.

Un jour je le recroise, j’ai le sentiment qu’il me toise.
Visuellement, j’entre en confrontation, c’est idiot car finalement il n’y a aucune raison.
Il finit par s’approcher, je sens mon cœur s’accélérer, puis je le vois se dérober.
Maintenant que je sais où le trouver, je vais aller le défier.
Soudain je m’interroge, j’ai l’impression que de mes valeurs je m’abroge.
J’ai lâché ma courtoisie et ai posé mon plus beau vernis car je voulais qu’il soit séduit.
Ne me demandez pas pourquoi, j’ai fait des raccourcis, des déductions pour en venir à la conclusion qu’avec moi il était dans la séduction.
Savez-vous ce qu’il s’est passé ? Eh bien cette fois il ne m’a même pas regardée, comme si je n’avais jamais existé. Ça m’a énervée.

Je suis rentrée, j’étais interpellée par toutes ces émotions qui était en train de me traverser.
Tout ceci n’était que futilité et pourtant ma tête était toute chamboulée.
En fait, ce que je vivais était banal car mon comportement était tout simplement animal.
Moi qui me croyais intelligente, voilà que de mes instincts primaires je redevenais dépendante.

J’ai mis tout ça de côté, puis un jour devant moi il est repassé. Je lui ai sourit, il a marqué un temps, et finalement lui aussi, il s’est montré conquis.

Paraît-il que les hasards n’en sont pas vraiment. On s’est regardé tendrement, puis je suis partie loin devant.
Il m’a couru après et m’a attrapée par le poignet.
On s’est à nouveau fixé.
J’ai eu comme une excitation.
En réalité, je venais d’avoir une révélation.
Vous savez, il avait les yeux fougueux, mais il y avait quelque chose en lui qui éteignait ce feu.
Pas le feu de la colère, mais celui qui pousse à s’ancrer sur terre. C’est paradoxal, pourtant j’ai senti que comme moi il était enfermé dans un bocal.
J’ai été vernis d’avoir soudain tout compris à travers lui.
Paraît-il que l’autre est notre miroir et cette rencontre m’a permis de tout voir.

J’ai prétexté être occupée et je l’ai laissé, il n’a pas insisté.
Ensuite, j’ai fait un truc insensé, j’ai tout quitté, tout plaqué, sans être affolée, mais j’étais bel et bien déterminée.
Bien sûr que j’allais devoir me reconstruire, mais ce qui nous fait vivre c’est d’avoir des projets à bâtir.
Il le fallait, c’était le prix à payer pour avoir ce que j’ai toujours cherché… Ma liberté !

Cet homme qui m’a révélée, je suis allée le retrouver, il semblait étonné et enchanté.
Alors je me suis lancée et je lui ai proposé de me suivre dans mon aventure qui sera pour sûr, de bon augure.

Vous vous demandez peut-être s’il a pris la fuite ou s’il y a eu une suite ?
Faites preuve d’imagination, je suis sûre que vous avez des tas d’idées en ébullition…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s